Archive pour août, 2011

Théophile Gautier célèbre ses 200 ans !

Près de deux siècles se sont écoulés et Théophile Gautier n’a pas pris une ride. Né à Tarbes le 30 août 1811, il reste un personnage majeur du romantisme français qui s’est illustré comme poète, romancier, peintre mais aussi critique d’art français.

À l’occasion de cet anniversaire YouScribe vous propose de (re)découvrir quelques unes de ses œuvres, plus ou moins connues, dans des genres très différents :

- Drôle et mélancolique, le roman en vers La Comédie de la Mort (1838), vous chante la rencontre amoureuse entre une jeune fille morte et un ver de terre. Le tout sur une note macabre, si bien que l’on se croirait tout droit plongé dans une histoire de Tim Burton.

- Avec le bref essai De la mode (1858), vous voyagez dans l’univers de la mode de l’époque, où l’élégance, l’immense variété des tissus, les toilettes et les coiffures, … sont dépeintes à travers des descriptions précises de l’art de vivre du XIXème siècle.

- Dans un tout autre style, le ballet pantomime Sacountala (1858) vous entraîne dans la littérature indienne du Vème siècle. Plus précisément, il vous présente les amours du roi Douchanta avec la jeune fille d’un ermitage, Sacountalâ.

- Enfin, Le capitaine Fracasse (1863) vous transporte dans la vie d’une troupe de comédiens sous Louis XIII. Ce roman de cape et d’épée mêle avec goût tous les thèmes et les stéréotypes du romanesque, mais plus encore, il les dépasse, pour le plus grand plaisir des lecteurs !

Et vous, que pensez-vous de ces œuvres ? Quelles sont celles que vous avez préférées ?


Qu’est-ce qu’une bonne description ?

La description idéale n’est ni trop longue, ni courte. Elle n’en révèle pas trop sur votre document, mais en dit assez pour le rendre intéressant. La description idéale n’est pas mensongère. Et, en fait, elle n’est peut-être même pas écrite par l’auteur…

Vous le savez déjà, lorsque vous publiez un document sur YouScribe, le champ « description » n’est pas obligatoire. L’équipe de YouScribe a fait ce choix pour permettre à ceux qui le désirent de mettre en ligne leurs documents rapidement et sans perdre de temps à remplir d’interminables formulaires. Mais est-ce vraiment du temps perdu ? Cinq minutes passées à écrire une description de votre document peuvent facilement se traduire en dizaines, en centaines, ou même, pourquoi pas, en milliers de lecteurs supplémentaires.

Le but d’une description est de donner envie aux internautes de vous lire, mais aussi, de manière plus générale, de leur confirmer que votre texte répond bien à leurs attentes. C’est pour cette raison qu’ils sont nombreux à faire demi-tour devant un texte sans description : à quoi bon se lancer dans la lecture d’un texte si on n’est pas sûr qu’il corresponde à ce que nous cherchons ? Vous êtes convaincus ? Alors voici quelques conseils qui devraient vous aider à réaliser la description idéale :

- Ne survendez pas votre texte : transformer sa description en texte publicitaire est un piège dans lequel il est facile de tomber. Mais contrairement à ce qu’on pourrait croire, les formules comme « le meilleur roman de la décennie », « LA méthode infaillible pour gagner de l’argent » ou « le texte le plus important du XXIe siècle » n’attirent pas les lecteurs… ils les repoussent ! Ce genre de phrases leur rappelle trop les spams qui encombrent leur boîte mail. Alors, même si votre texte est excellent, sachez restez modeste, et décrivez-le sans jugement de valeur. Vos lecteurs se chargeront eux-mêmes d’en vanter les qualités dans les commentaires, vous pouvez leur faire confiance !

- N’en faites pas des tartines ! C’est toujours dur, quand on vient d’écrire des centaines de pages, de se résoudre à les résumer en quelques lignes… Mais c’est pourtant nécessaire ! Votre description doit aller à l’essentiel. Pour un texte théorique, l’idéal est d’indiquer de quoi parle votre texte, les domaines qu’il couvre et, surtout, le niveau de spécificité qu’il emploie : est-il destiné aux novices ou aux experts ? S’agit-il d’un texte technique ou de vulgarisation ? Pour une fiction, contentez-vous de l’intrigue principale et des personnages les plus importants. La taille idéale d’une description se situe entre 500 et 1000 signes. Le compteur de signes du champ description est là pour vous épargner le comptage !

- Faites-vous aider ! Reconnaissez-le, quand vous parlez de votre texte, vous manquez d’objectivité, et vous avez tendance à devenir trop élogieux, ou bien vous n’arrivez pas à le résumer de manière simple, justement parce que vous en savez trop… Laissez-nous vous dire une chose simple : ce ne sont pratiquement jamais les auteurs eux-mêmes qui rédigent leurs quatrièmes de couverture ! Demandez à quelqu’un en qui vous avez confiance de le faire pour vous.

Et pour vous, quelle est la taille idéale d’une description ? Qu’aimez-vous y mettre, qu’aimez-vous y lire ? Racontez-nous vos souvenirs de coup de foudre avec une quatrième de couverture dans les commentaires !


Sur YouScribe les animaux ont aussi leur place !

L’été, c’est aussi la période où des maîtres indélicats abandonnent leurs animaux de compagnie sur le bord de la route avant de partir en vacances… Pour ne pas oublier nos amis à poils, à plumes et à écailles, nous avons décidé d’interviewer Boulesdepoils, un passionné de la cause animale qui exerce ses talents de bibliothécaire sur YouScribe. Sur ses étagères : une foule de publications pour apprendre à prendre soin de ses animaux de compagnie.

1- Comme vous le dîtes dans votre profil YouScribe, vous êtes un amoureux des animaux, d’où vous vient cette passion ?

BDP: Comme beaucoup, ma passion vient de mes expériences d’enfant ! J’ai eu la chance de grandir en même temps qu’un chien et un chat ! Mes parents me laissaient m’occuper d’eux, et ça m’a un peu appris le sens des responsabilités. En parallèle, je passais la plupart de mes vacances d’été dans la ferme de mes grands parents, si bien que j’ai toujours été au contact de multiples animaux, ça m’a appris à les aimer et à les respecter. Depuis ce temps, j’ai toujours été fasciné par les animaux, et je cherchais toujours à en savoir plus pour mieux les éduquer et pour qu’ils se sentent bien. A présent que j’ai mon chez moi, je vis avec de nombreux animaux, et c’est un réel plaisir que j’aime partager avec d’autres maîtres !

2- Pourquoi avez-vous décidé d’utiliser YouScribe ?

BDP : Je suis tombé sur YouScribe un peu par hasard, au détour d’une recherche Internet. J’ai bien aimé le concept, d’autant plus que j’aime faire mes petites « collections » d’articles et de documents qui s’intéressent aux animaux. J’ai donc décidé de les publier, et d’en profiter pour poster également mes propres conseils ! Si mes documents peuvent aider les gens à mieux s’occuper de leurs animaux, ou simplement à réaliser qu’un animal n’est pas un objet, je serais satisfait !

3- Quel(s) message(s) aimeriez-vous faire passer à travers les publications que vous téléchargez ?

BDP : Une partie de mes publications s’intéresse aux maîtres ou aux futurs maîtres, et leur donne quelques conseils d’éducation, ou simplement de vie pratique. D’autres sont plus générales, et veulent tout simplement montrer certains animaux sous un bon jour, ou faire comprendre aux gens que les animaux méritent toute notre attention, et que le fait d’en accueillir un ou plusieurs n’est pas dénué de conséquences. Si j’avais un seul message à faire passer, ce serait « les animaux sont des êtres vivants avant tout, au même titre que nous » ! Je me doute que c’est assez cliché, et je comprends qu’on puisse ne pas apprécier les animaux de compagnie, mais ce n’est en aucun cas une raison pour leur faire du mal ou être cruel envers eux. Je ne parle pas non plus des propriétaires irresponsables qui choisissent d’acheter un animal et l’abandonnent dès l’été venu… et il y en a beaucoup malheureusement !

4- Quel(s) conseil(s) pourriez-vous donner à une personne qui voudrait accueillir un animal de compagnie ?

BDP: J’ai beaucoup de conseils à donner à quiconque veut accueillir un animal ! Premièrement, je lui dirais de ne pas prendre ce choix à la légère, surtout s’il choisit un animal qui vit longtemps (chien, chat, chinchilla…), et de s’assurer que son mode de vie convient à l’animal, et vice-versa ! Vivre avec un animal est une très belle chose, mais cela entraîne toujours certaines contraintes qu’il faut savoir assumer des années durant. Une bonne chose est de se renseigner directement auprès d’autres propriétaires, et de partager leur expérience. Avant de prendre un animal, il faut aussi s’assurer d’avoir de quoi l’accueillir correctement : de l’espace, du temps, et aussi de l’argent, car nourriture, jouets et soins vétérinaires peuvent vite revenir cher ! Enfin, je leur conseillerais de s’adresser avant tout à un refuge pour animaux. Les animaux recueillis par la SPA ne demandent bien souvent qu’un peu d’amour. En les choisissant, on fait non seulement une bonne action, mais on est certain de recueillir un animal en bonne santé et vacciné.

Si vous souhaitez en savoir plus sur notre invité et suivre ses actualités, son profil YouScribe et son compte Twitter vous attendent !


Comment bien choisir mon extrait ?

Ne laissez pas le choix de votre extrait au hasard ! Il existe différentes manières de choisir ce que vous dévoilez de votre texte aux acheteurs potentiels, et chacune est plus ou moins pertinente en fonction de la nature de votre document… Faites le bon choix !

Aujourd’hui, prenons quelques instants pour nous intéresser à nos amis vendeurs. La boutique YouScribe n’est pas un club select et privé, et n’importe qui peut venir y vendre les textes dont il est l’auteur, donc autant dire que le cercle de « nos amis vendeurs » est plutôt large… Vous avez dû le remarquer, la plupart des publications en vente dans la boutique YouScribe ont une partie de leur contenu en libre accès, pour que les internautes puissent se faire une idée rapide de ce à quoi correspond la publication qu’ils sont sur le point d’acheter, tout comme on feuillette un livre dans une librairie. Vous pouvez laisser cet aperçu être défini automatiquement par YouScribe, mais, a priori, vous connaissez bien mieux votre texte que nos machines, alors pourquoi ne pas le faire vous-même ? Le choix d’un bon extrait peut être une opération stratégique pour aider votre texte à mieux se vendre.

Voici quelques pistes qui pourraient vous intéresser :

- Si vous publiez un texte théorique, comme une étude de marché, une thèse ou un rapport, évitez de mettre trop de pages consécutives consacrées au même sujet : s’il faut en laisser entrevoir assez pour prouver votre pertinence et l’intérêt que présente votre document, il serait dommage que votre extrait soit utilisable en tant que tel et indépendamment du reste ! Après tout, l’idée est tout de même de vous vendre… Pour choisir précisément les pages que vous voulez voir affichées dans votre extrait, il vous suffit de les séparer par des virgules au moment où vous publiez votre document (ou en modifiant ses options après sa publication). Ex : pour montrer les pages 2, 12 et 34, vous écrirez : 2, 12, 34.

- Au contraire, si votre texte est une fiction, il est préférable que les pages qui seront présentées en aperçu soient consécutives. Laissez le temps à votre lecteur de découvrir qui sont vos personnages, quelle est l’intrigue, faites-lui miroiter un début de scène puis interrompez-le brusquement. Si ce qu’il était en train de lire lui plaisait, il voudra forcément en savoir plus ! Bien entendu, il faut que la scène que vous laissez entrevoir soit suffisamment compréhensible pour que quelqu’un qui n’a pas lu ce qui précède puisse tout de même en comprendre les enjeux… un dosage subtil.

- Si votre document est un recueil de nouvelles, la solution est toute trouvée : donnez à vos lecteurs une nouvelle complète, ni plus ni moins. Si elle est du goût de ceux qui la lisent, il y a de grandes chances qu’ils en déduisent que le reste leur plaira aussi. Ne les décevez pas !

Et vous, les auteurs, comment choisissez-vous vos extraits ? Et vous, les lecteurs, quel genre d’extrait trouvez-vous le plus convaincant ?